Catégories
Discussion

Une voiture par pays


Aujourd’hui, nous quittons les frontières européennes pour les États-Unis, pays anglo-saxon où la classe de James Bond s’est changée en exubérance de Luke Hobbs.


Iwen : On va continuer chez les Anglo-saxons mais avec un peu moins de raffinement… La Corvette a plus de 65 ans désormais, et a placé son moteur à l’arrière en 2019, idée qui trottait dans la tête de Zora Arkus Duntov depuis… la fin de vie de la C1. La C2 Sting Ray nait en 1963, et fini sa vie en 67. C’est une courte carrière, surtout lorsqu’on sait que la C3 d’après fut commercialisée pendant 14 ans… Mais la Corvette que je souhaite, c’est la C2 Sting Ray millésimée 63. Pas celles d’après. Pourquoi ? Tout simplement pour la Split Window qui sépare les deux parties de la vitre arrière, ligne abandonnée dès 64 parce qu’elle gênait la rétro vision… Ayant déjà vu les deux versions, je peux assurer que celle de la première année est bien plus belle que les autres. Et puis, le V8 427 de 7 litres bien gourmand à l’avant fait un son succulent et développe plus de 430 chevaux, à défaut d’être facile à manier dans les manœuvres. Associé à une boîte 4, c’est un dragster ! Mais un dragster qui peut négocier un virage, à l’inverse des Dodge par exemple, puisqu’elle fut engagée dans des compétitions américaines, elle. Liste des choses à avoir avec cette bête : une pompe à essence à côté de chez moi, être en bon terme avec mon vendeur de pneus, la C2 se mérite ! Et je la mérite, non ?

Flavien : Les rois du n’importe quoi signent parfois des voitures géniales. La voiture d’Iwen ne l’est vraiment pas par rapport à celle que JE prends. Les mots me manquent quand j’entends ou quand je vois ma SRT Viper GTS, la dernière des Muscles Cars. En 2012, elle est arrivée au Salon de Détroit. Sous son capot plus long qu’un paquebot se trouve un moteur plus gros que celui d’un paquebot. Quoi ? J’exagère ? A peine ! Déjà, elle a un V10, donc je ne peux que l’apprécier. Ensuite, elle compte 649 chevaux et développe 814 nm de couple. Aussi, il s’agit ni plus ni moins du plus gros moteur de la production automobile, un 8.4l. Oui, 8.4l à l’heure du downsizing. Rien de mieux pour l’onctuosité. Rien de mieux pour cruiser. En plus, vous pouvez chercher, mais il n’y en a pas. Non il n’y en a pas. Non il n’y a pas de palettes au volant. Non, ce n’est pas une électrique, je vous ai dit que c’était un V10. C’est ça, c’est une boîte manuelle, à 6 rapports s’il vous plaît. Un moteur gros comme ça à l’avant, à manier avec un levier de vitesses, avec un embrayage qui doit être en béton armé pour supporter le couple effarant de la bête, la conduite est pour le moins difficile. Mais, grâce à elle, pas besoin de salle de sport ! Ah, et je ne vous l’ai pas dit, mais la cavalerie, elle s’envoie qu’aux roues arrière. C’est sans doute pour ça qu’ils l’ont appelé Viper : même en ligne droite, elle ne va pas droit, elle serpente toujours. Ma Viper, ma Viper, je veux t’avoir et je t’aurais.

Par Iwen

Passionné d'automobile de toutes époques, je suis étudiant à l'ITM Graduate School au Mans, avec pour objectif de travailler dans le domaine de l'automobile.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s