Catégories
Nouveautés

Aston Martin se lance dans le marché très concurrentiel des SUV


Les plus belles voitures du monde, beaucoup s’accordent à dire qu’elles sont de la marque Aston Martin. Alors, lorsqu’ils annoncent vouloir faire un SUV, le monde entier se demande s’il va être réussi. Rien qu’à regarder le premier Cayenne, le doute était permis. Suspens…


Porsche, ces dernières années, réussit tout ce qu’elle touche et fait des jaloux. Même le couple Cayman-Boxster, passé en 4 cylindres, se vend. Depuis 2002, la marque propose des SUV, le Cayenne, et, depuis 2013, le Macan. Véritable réussite, toutes les marques, de low-cost, de sport, de luxe, veulent en commercialiser. Lamborghini et son Urus impressionne. Aston Martin, financièrement, est mal en point, malgré la gamme sublime. Alors les Anglais annoncent le DBX, premier SUV de la marque. Un nouveau chapitre…

Les plus belles voitures du monde, beaucoup s’accordent à dire qu’elles sont de la marque Aston Martin. Alors, lorsqu’ils annoncent vouloir faire un SUV, le monde entier se demande s’il va être réussi. Rien qu’à regarder le premier Cayenne, le doute était permis. Suspens…

La calandre si chère à la marque s’incorpore plutôt bien à la face avant de la voiture. Les phares restent d’une forme plutôt simple. De part et d’autre de la calandre, nous pouvons voir deux feux de jour. Le capot compte deux ouvertures, signe que, dessous, il y a un V8. Nous verrons cela plus tard. Le profil du SUV de Gaydon demeure plutôt élégant pour un véhicule haut sur pattes. L’élément de style qui divise les foules se trouve à l’arrière. Déjà sur la nouvelle Vantage, l’aileron faisait débat. Mais incorporer l’aileron de la plus sportive des Aston actuelles sur le seul SUV de la marque, c’est plutôt osé. D’ailleurs, le dessin de cet aileron reprend celui de la calandre.

À l’intérieur, tout n’est que luxe et volupté, digne d’Aston en somme. La familiale de la marque, avant ce DBX, était la Rapide. Cependant, cette berline ne pouvait pas vraiment accueillir de grandes personnes, ni à l’avant, ni à l’arrière. Mais, au moins, son look ne laissait personne indifférent, dans le bon sens du terme. Revenons au DBX. A l’inverse de la Rapide, le DBX peut faire circuler quatre personnes, et même des grands, puisque le designer en chef souhaitait faire rentrer des personnes de grande taille dans sa voiture, pour satisfaire au mieux la clientèle de SUV. Et comme il peut accueillir quatre personnes, il doit pouvoir les faire voyager dans le monde entier, le coffre est donc spacieux : 632 l. Au volant, la position surprend pour une Aston, mais demeure bonne. Cuir, surpiqures, fibre de carbone, tout cela flatte l’œil. Derrière le volant, nous pouvons apercevoir des palettes, qui servent le moteur.

Ah ! On y revient ! Le cœur de la bête ! La marque a signé un contrat avec Mercedes pour que les Allemands leur vendent leurs moteurs. Il s’agit purement et simplement du V8 biturbo 4.0 de 510 chevaux de la Mercedes AMG GT S. Lors du restylage de cette dernière, il est passé à 522 chevaux. La première à avoir bénéficié de ce partenariat est la Vantage. Ensuite, la DB11 troquera son V12 pour le V8 à l’accent fort allemand. DBX reçoit donc le V8 allemand, mais revu et corrigé par les Anglais, pour que le couple soit disponible le plus tôt possible. En effet, le SUV n’a pas de vocation sportive comme les autres voitures de la marque. Ce V8, en plus d’une cartographie revue, compte 550 chevaux, soit 40 de plus que la Vantage. Le premier SUV ouvrait déjà une nouvelle page. Mais, avec lui, il y a une nouvelle technologie qui apparaît.

Premier SUV et premier… 4 roues motrices de la marque Aston Martin. Associé à la ZF à 9 rapports, ce SUV ne fait attendre à ses passagers que 4,3 secondes pour afficher les 100 km/h au compteur alors qu’il était arrêté avant cela. Si la ligne droite est assez longue – et si vous en avez le courage – le SUV peut atteindre 291 km/h en pointe. Impressionnant. Mais le SUV n’est pas qu’un routier, puisque la marque a développé des programmes pour le franchissement. En mode terrain+, la garde au sol s’élève à 23,5 centimètres, et le DBX peut franchir des gués de 50 cm. Sur route, le mode sport+ fait baisser le centre de gravité de 5 cm. Cependant, à 195.126 € de base, peu de propriétaires s’aventureront en dehors des sentiers goudronnés.

D’après les avis, il s’agit bel et bien de l’un des meilleurs SUV à conduire. Fort de ces postulats, à vous de voir si vous souhaitez rouler en Lamborghini Urus, avec un design suggestif, en Cayenne, un peu – trop ? – classique, en Bentayga, avec un dessin pataud. Ce n’est pas la plus belle Aston, mais sûrement le plus élégant des SUV.

Par Iwen

Passionné d'automobile de toutes époques, je suis étudiant à l'ITM Graduate School au Mans, avec pour objectif de travailler dans le domaine de l'automobile.

Une réponse sur « Aston Martin se lance dans le marché très concurrentiel des SUV »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s