Catégories
Discussion

Une voiture par pays


Après l’Allemagne, traversons les Alpes Suisses pour vous faire découvrir nos voitures préférées du pays regorgeant du plus grand nombre d’œuvres d’art sur roues…


Iwen : Continuons vers le sud, d’un pas décidé, avec Nino Ferrer dans les oreilles. Traversons les Alpes italiennes et atteignons ce pays à l’histoire si intéressante. L’antiquité ne nous intéresse pas ici, mais parlons plutôt de l’automobile italienne, toute aussi riche. Le rallye m’a toujours fasciné,parfois plus que la F1, par la vitesse à laquelle les pilotes – devrais-je plutôt les nommer les fous – négocient les virages, les épingles d’un coup de frein à main et d’un coup de volant parfaitement maîtrisé. C’est donc tout naturellement que je vais me diriger vers une marque désormais morte, pour laquelle je pourrais verser une larme, Lancia. Stratos est le nom de mon Italienne. Relativement courte, plutôt large, la Stratos intimide autant qu’elle attire l’œil. Listons ce qui fait d’elle ma compagne italienne : masse contenue, moteur 4 cylindres en position centrale arrière, boîte 4 vitesses, gabarit magique. Ceci est une liste non exhaustive, je n’ai pas pu l’essayer, à mon plus grand malheur, mais j’ai eu la chance d’en voir. Et sa large face avant m’a cueilli, j’en suis tombé dingue. « Quand je pense qu’aujourd’hui ils font des Ypsilon… mais qui a pu laisser faire ça ???!!! » c’est ce que je me suis dit quand je l’ai vue. Ah ! Stratos, un jour, je t’aurais. Mais d’abord il me faudrait pouvoir sortir de ma maison sans penser à mon attestation. Et puis, accessoirement, il me faudrait avoir un peu d’argent. Faire la quête ne serait pas suffisant. Ou alors il me faudrait la faire pendant BEAUCOUP d’années…

Lancia Stratos

Flavien : L’Italie regorge de nombreuses œuvres d’art sur roues, telles que les Pagani, les Ferrari, les Alfa Roméo, les Lamborghini, j’en passe et des meilleures. Mais celle qui fait battre mon cœur plus que les autres, tant pour sa beauté extérieure qu’intérieure, c’est la bien nommée LamborghiniHuracan Performante (à lire Performanté) Spyder LP640-4. Un long à rallonge ? Oui, heureusement qu’elle n’a pas à remplir sa déclaration d’impôt, elle ! La Lambo Huracan normale était déjà un monstre sur roue, avec son moteur atmo, ses quatre roues motrices sa technologie digne d’un avion de chasse et son design tout droit sorti de l’aéronautique. Eh bien, la Performante c’est une Huracan plus performante. Voili voilou. Autre chose ? Bon d’accord, on va approfondir. L’utilisation massive de la fibre de carbone a permis de gagner 40 kilogrammes sans pour autant perdre tout le confort que le propriétaire est en droit de se demander après avoir signer le chèque d’une somme disons, conséquente, de minimum 300.000 €. ALA, voici le nom de l’étude aérodynamique de la Performante, qui arbore fièrement un superbe aileron en fibre de carbone forgé. Absolument sublime. Et tout cela n’est pas fait pour frimer, pour une fois chez Lamborghini, puisqu’elle a tenu le record du Nurburgring avec 6 :52 et celui du circuit Bugatti au Mans avec un chrono de 1’42’’49. Le tout avec une partition sans faute, V10 oblige ! Et pour profiter au mieux de cet orchestre, prenons le Spyder. En un mot, comme en cent, ce moteur est jouissif.

Par Iwen

Passionné d'automobile de toutes époques, je suis étudiant à l'ITM Graduate School au Mans, avec pour objectif de travailler dans le domaine de l'automobile.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s