Catégories
Nouveautés

La M5 se cuisine à la sauce CS


Changer deux lettres d’un mot par deux autres lettres et ça va changer totalement la signification du mot. Par exemple, si on change les consonnes du terme « faute » par deux autres consonnes que sont les lettres c et s, cela forme le mot « cause ». Ça change totalement la signification du mot n’est-ce pas ? Eh bien c’est ce qui va bientôt se passer avec la berline de la marque BMW.

BMW M5 Competition

CS, non pas pour Club Sandwich mais pour Competition Sport, c’est un acronyme que l’on trouve chez la firme bavaroise depuis très longtemps. La mythique 3.0 CSL date des années 80, puis sont sorties les CSi. Ensuite, il y a eu un blanc, ces lettres ne sont réapparues qu’en 2017 avec la M4 CS. En 2016, la marque a sorti la M4 GTS, limitée à 500 exemplaires et autant de chevaux, mais elle a fait des frustrés. L’année suivante, la CS s’annonce, pour prendre, en quelque sorte, la relève de cette pistarde. Avec 460 chevaux et des suspensions raffermies, la CS est meilleure que la M4 normale, de 431 chevaux. Puis, en 2019, la M2 CS est dévoilée. La M2 était déjà forte de 370 chevaux, ensuite la M2 Competition a pris la relève, avec 410 chevaux et se radicalise par petites touches. La M2 CS prend finalement le moteur de la M4 Pack Competition, c’est-à-dire le 6 cylindres de 450 chevaux.

BMW M2 CS

Dernièrement, les carspotteurs espions ont débusqué des M5 camouflées avec un nouveau badge à l’arrière, CS. La M5 a été restylée, avec de nouveaux dessins pour les feux avant et arrière, le même tableau de bord que la dernière Série 8. Mais son moteur ne prend pas plus de chevaux, même si 625 chevaux c’est une puissance on ne peut plus respectable ! Cependant, les rivales s’arment de mieux en mieux, avec 639 chevaux pour la Mercedes AMG GT 63 S. Les journalistes allemands de Sport Auto ont eu la chance de pouvoir la voir faire un tour de Hockenheim et faire le même temps … qu’une Porsche 992 Carrera S, qui est une pure sportive, pas une berline en jogging ! En regardant la vidéo, nous pouvons remarquer qu’il n’y a pas énormément de différences extérieures. Mais il reste du camouflage sur les parties avant et arrière de la voiture. D’après les informations que nous pouvons lire dans la vidéo, le moteur développera sensiblement la même puissance que la M5 Compétition. Light is right, alors la marque fait une cure d’amaigrissement de sa berline supersportive.
Toujours dans la vidéo, nous pouvons remarquer que les journalistes ont zoomé sur les appui-têtes des sièges avant, où nous pouvons reconnaître aisément le tracé du circuit du Nurbürgring, est-ce pour annoncer un record de leur part ? Le doute ne serait que peu permis, puisque les carspotteurs espions l’ont prise en photo à plusieurs reprises sur le tracé de 20 km, ne serait-ce que pour sa mise au point. Les sièges sont ceux des dernières M3/M4, c’est-à-dire des baquets qui ont l’air de bien maintenir le corps. Nous savons déjà que lesdits sièges font gagner 10 kg par rapport aux baquets d’origine du duo précédemment cité. Mais la M5 Competition de série a des sièges bien plus rembourrés et confortables que les M3/M4 d’origine. Donc, potentiellement, l’installation de ces assises à l’avant feront gagner plus de 10 kg à la berline. Nous savons déjà que la bavaroise est la plus légère de ses concurrentes, et avec encore une perte de masse, elle va être monstrueuse ! Continuons à l’intérieur. Nous ne pouvons pas distinguer la banquette arrière de la voiture, il fait trop sombre pour cela. Mais il y a de grandes chances pour qu’elle soit de la partie. Après tout, la CS n’est pas CSL, pas comme la Jaguar XE SV Project 8 qui, elle, était plus que radicale. La finition intérieure de la BMW est plus sportive, avec des touches rouges sur le tableau de bord, sur les sièges, et c’est tout. Après tout, cette berline ne vise pas la même clientèle que les dernières M3/M4.
En somme, mes hypothèses sont une puissance identique, un record sur le Nurb, une cure d’amaigrissement non pas poussée à l’extrême mais assez efficace pour passer en dessous des 1900 kg. Impatient de voir ce qu’elle donne cette CS !

Photo espion de la BMW M5 CS sur le Nürburgring

Par Iwen

Passionné d'automobile de toutes époques, je suis étudiant à l'ITM Graduate School au Mans, avec pour objectif de travailler dans le domaine de l'automobile.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s